Invités photographes

Article dédié aux futurs mariés et à leur invité(e)s.

C'est certain, le jour de votre mariage les invités prendront des photos, et ce par tous les moyens : appareils numériques ou argentiques, compacts ou refex, Polaroid, smartphones et même tablettes (si si !) sans oublier l'incontournable caméscope.

Mais avec ceci, apparaît l’émergence d’un problème malheureusement de plus en plus récurent : la surpopulation de smartphones intrusifs pendant les cérémonies de mariage.

Malheureusement, les invités pensant bien faire, amènent tout leur attirail photographique pour prendre des photos pendant votre mariage. L’intention est vraiment bonne mais cela va parfois rendre diffcile le travail de la photographe de mariage, que vous avez payé pour faire ce travail de manière professionnelle.

Car je dois bien avouer que durant cette journée, la multiplication des appareils force à jouer des coudes, et ne permet plus certaines photos…

Voyons en quelques rubriques les problèmes auxquels j'ai déjà eu affaire :

Les visages cachés :

On découvre après coup, que les sourires, les regards, les émotions des invités ont laissé place à des visage parfois figés, cachés derrière leurs appareils photos/smartphones et ce, sans même saisir ce qui se passe réellement sous leurs yeux...

Il y a de moins en moins d’émotions, d’instants uniques composés de visages souriants célébrant l’union de deux personnes. Juste une foule de têtes penchées regardant les photos prises sur l’instant.

Je trouve cela vraiment dommage, car ce sont des moments qui resteront gravés dans vos mémoires, pourquoi les gâcher à cause d'un téléphone?

Vouloir un petit souvenir est très compréhensif, mais n'en abusez pas et n'oubliez pas de vivre la beauté de l'instant présent qui s'offre à vous.

Photos de groupe :

On le sait, les photos de groupe ce n'est pas toujours une partie de plaisir. Que ce soit pour les mariés, les invités et même la photographe.

Il faut rester debout, sourire, parfois il fait chaud, on a faim, on a soif et cela peut être long...

Pour que tout se passe bien, je me permet de vous donner quelques conseils.

Avant le grand jour, prévoyez un temps pour établir une liste de groupe essentiels à photographier. Désignez quelqu'un qui appellera et réunira les gens afn que vous et la photographe n'ayez pas à bouger de votre place ni à courir après les invités.

Ca peut être votre témoin, un(e) ami(e) qui sait s'imposer, un parent, etc,..

Je fais généralement les photos à la sortie de la mairie/église, tout le monde est là et c'est plus facile pour l'organisation. N'hésitez pas à faire une annonce à ce moment là pour prévenir les gens.

Pour éviter que cela ne traine en longueur, j'aimerais aussi adresser un petit mot aux futur(e)s invité(e)s :

Je serai désignée en tant que photographe professionnelle ce jour là.

Nul besoin de sortir votre appareil/smartphone pour faire les photos de groupe, je serai là pour ça.

Vous n'avez qu'à vous mettre aux cotés des mariés, et je me charge du reste. Alors proftez !

Pour que cela soit un moment agréable et rapide pour tout le monde, évitez de vous poster devant moi (si si, ça arrive), de passer derrière le groupe ou de vous coller à moi.

Il arrive que j'ai besoin de reculer pour que tout le monde rentre dans le cadre. Si je dois constamment jouer le gendarme (et je n'aime pas ça croyez moi), cela ne fera que reculer le moment où vous pourrez profter du vin d'honneur et des mariés.

De plus si vous prenez aussi des photos, les invités ne sauront plus qui regarder et cela se verra sur les photos qui seront gâchées (j'en fais pourtant au moins 4 à chaque fois).

Ne donnez pas d'ordres aux autres invités en train de poser (oui, j'ai déjà entendu).

Pour fnir, n'oubliez pas de sourire. C'est une photo importante pour les mariés et un souvenir de vous qu'ils voudront garder, alors ce serait dommage de faire la tête !

Le fash :

Nombreux sont les photographes amateurs qui pensent que l'utilisation du fash est nécéssaire dans des lieux sombres comme l'église (et même dans certaines mairies).

Ce n'est pas totalement faux mais cela dépend du matériel et de votre façon de travailler !

Pour ma part je n'utilise que des focales très lumineuses (objectifs qui captent un maximum de lumière grâce à leur grandes ouvertures), ce qui me permet de faire abstraction du fash (qui de mon avis, peut perturber les cérémonies et les gens.)

Par conséquence, mes réglages sont ainsi réalisés sur les conditions d'éclairage du lieu.

Or, dès que l'un des invités utilise son fash, il crée une source lumineuse supplémentaire qui n'était pas prévue et fausse donc mes réglages.

J'ai malheureusement détruit les photos ratées à cause du fash, mais voici en image un autre résultat néfaste du fash.

Les invités intrusifs :

Dans un mariage il y a des moments clés.

Combien de fois ces moments ont ils été ruinés par tonton Jackie ou tata Josette, qui voulaient coûte que coûte LA photo des mariés à l'entrée de l'église, au consentement des époux, ou au moment d'échanger les alliances ? De trop nombreuse fois malheureusement...

Qui en fait les frais ? Et bien les mariés avant tout ! Et la photographe bien entendu, qui elle, verra son travail bâclé, non par sa faute.

Certains invités ne comprennent pas que vous ayez pris la décision d'engager un professionnel et que celui-ci se doit forcément de rendre un travail de qualité.

Nous n'avons le droit qu'à un UNIQUE essai ! Une émotion est pure, sincère, instantanée et ne se refait pas sur commande. Quand on la loupe, c'est pour toujours...

« Mais c'est juste pour une photo ! » Phrase trop entendue, qui ne justife en rien l'impolitesse de certains...

N'oublions pas que la photographe est un prestataire, venue pour faire son travail (travail rémunéré par les mariés), et aussi une personne à part entière qui mérite un tant soit peu de respect.

Il y a quelques années, lors d'un gros mariage (environ 300 personnes), j'ai eu affaire à quelques invités très envahissants, malpolis et irrespectueux envers moi.. Quand je parle de ce mariage, j'ai pour habitude de dire

« Des paparazzis partout, pas de pitié, c'était presque la guerre !».

Vous vous dites que j'en fais des tonnes et j'aurais préféré...

Malgré ma présence chez les futurs mariés, à la mairie et surtout, malgré l'annonce du prêtre me présentant et demandant aux gens de me laisser la priorité... une bonne poignée d'invités n'en n'ont fait qu'à leur têtes. L'entrée de la mariée a été ratée, à cause d'invités en plein milieu de l'allée (devant moi). Après la 4 ème demande de se mettre sur le coté et voyant que l'on m'ignorait complètement, j'ai laissé tombé. Le temps passe, la mariée avance, les émotions déflent et se perdent. La sortie de l'église fût tout aussi compliquée, une armée de tatas plantées devant les portes, les appareils photo dégainés et tendus. Je suis menue, rapide, j'arrive à me faufler et limiter la casse, mais pas tout le temps. Je leur ai redemandées gentillement (malgré mon taux de patience largement dépassé) de bien vouloir se décaler un peu. Après avoir insisté plusieurs fois, sans même se retourner elles m'ont répondue : "Mais moi aussi, j’ai le droit de prendre des photos !", une autre m'as dit fèrement, « Ben nous aussi on est photographes! », « On fait ce qu'on veut ! », « On s'en fche ! ». Pour fnir, une invitée m'a insultée de prétentieuse et s'est mise devant moi en me bousculant. Deux minutes après, je me suis retrouvée poussée par une masse de gens qui voulaient faire des photos, sur le coté, parmi les autres invités...

Ce genre de comportement est inacceptable. Je ne tolérerai plus ces attitudes envers ma personne.

Hormis les invités "intrusifs", il y a aussi ceux qui se prennent des coups. J'en ai donnés plus d'un sans le faire exprès car les "invités-photographes" ne se doutent pas forcément qu'une pro bouge tout le temps et a besoin d'un "périmètre" défni pour évoluer.

Il est arrivé de nombreuses fois que certains me « collent » de trop près et ne me laissent aucune marge de manoeuvre... limitant complètement la créativité que j'aurais pu apporter à une photo en changeant d'angle de vue ou de distance.

Pour fnir, il y a les invités qui ne veulent pas se faire prendre en photos par la photographe offcielle mais qui prennent 15 minutes pour des selfes avec leur smartphone. J'en ai également vu certains « fuir » lorsque je voulais les prendre en photo, faire des remarques désagréables à voix basse, voir rouler des yeux. N'oubliez pas, je ne fais que mon travail... De plus, ces photos seront pour les mariés et ils seront très contents d'avoir des souvenirs de vous.

Heureusement, il y a des invités très compréhensifs... qui s'excusent mille fois d'être passés devant moi, ou qui se décalent automatiquement pour me faire de la place. Il y a aussi les photographes amateurs qui me complètent et restent discrets, plutôt que de vouloir prendre ma place (car c'est bien de cela qu'il s'agit parfois...). Qui viennent aussi me parler, pour échanger et non m'imposer leurs « conseils ».

Je n'ai évidemment rien contre les « invités photographes» qui pourraient produire des photos inattendues et cela complète très bien le reportage de la photographe, avec des clichés «alternatifs» que la professionnelle n’aura pas (car elle ne peut pas être partout).

De plus, cela donne de quoi patienter le temps de la post-prod !

Il est très important d'avoir la vision de chacun pour ce grand jour, c'est pourquoi je n'interdirai jamais vos invités de faire des photos ! 

"Mais moi aussi, j’ai le droit de prendre des photos !" Cette phrase je l'ai entendue de nombreuses fois. 

Ne vous méprenez pas, je ne vous demande ni l'exclusivité des photos ni d'interdire vos invités d'en faire, mais bien de modérer les invités-photographes.

"Vous êtes un professionnel, c'est à vous de vous débrouiller". Retirez la farine à un boulanger et demandez lui de faire du pain.

Alors on s’adapte, on essaye de faire de son mieux et on continue à innover dans les prises de vue, mais à certains moments c’est devenu totalement ingérable (je suis photographe et non CRS pour ceux qui pensent qu’il sufft de communiquer).

Il y a une partie infme d'invités, qui sont tout à fait conscients d’être au milieu et qui s’en fchent. Ce genre de comportement se multiplie et devient très pénalisant pour les mariés. Car au fnal, ce sont bien les mariés qui sont pénalisés par ces comportements.

Pour moi, c'est une question de respect de la cérémonie (qui est un moment solennel, voire sacré s'il se déroule dans un lieu de culte), de respect des mariés, et bien sûr de respect de la photographe.

Mesdames et Messieurs les invités, modérez vous, c’est important. Les mariés vous ont invités pour partager leur bonheur, pas pour faire un reportage photo. Il y a une professionnelle payée pour cela. Cette photographe a envie de bien faire son travail. Restez discret et respectez les moments clés du mariage où les époux ont besoin de vous, de votre recueillement.

Aux futurs mariés, si vous avez des photographes amateurs ou pro parmi vos invités, je ne peux que vous conseiller de faire un petit point avec eux afn d’éviter le genre d’incident cités plus haut.

Si malgré les préventions et mises au point, ces choses ne sont pas respectées, je ne pourrais pas être tenue responsable des arrière-plans emplis de bras levés tenant des compacts et des smartphones lors de la cérémonie, ou encore des "fashs interférences" au moment de l’échange des alliances et des invités qui seplacent devant moi aux moments cruciaux.

Merci à tous et à toutes d'avoir pris le temps de lire cet article.

Ci-dessous les exemples en images.

Cliquez sur les images pour les agrandir.