Étiquette : interview

#1 – Justine F. Illustration

Justine F. Illustration, une artiste aux multiples facettes :

Pour ma 1ère interview, j’ai choisi de vous présenter la fabuleuse illustratrice, Justine F. illustrations ! 
Cela fait quelques temps que je suis son travail sur les réseaux sociaux et mes yeux se régalent à chacune de ses publications ! 
Beauté, douceur, rêveries, cocooning, chaleur, coloré, animaux, nature, féerie, souvenirs, nostalgie… autant de mots qui à mon sens, peuvent décrire le travail de Justine. Chaque petits détails est peint avec attention et amour.
Quant à l’artiste en elle même, elle ne diffère pas de ses qualités artistiques! Je rajouterais qu’elle est abordable, naturelle, gentille, ouverte et attentive aux questions qu’on peut lui poser.

Je donne maintenant la parole à Justine et vous laisse la découvrir à travers cette interview 🙂 .

☼ Justine, en quelques mots ☼

« Je m’appelle Justine, je suis avant tout illustratrice depuis sensiblement 8 ans. En 2020, j’ai enfin trouvé un emploi à temps plein en tant que graphiste en imprimerie, où je m’occupe principalement de la mise en page de livres ainsi que de la création de couvertures.
Le 23 juin, cela fera 6 ans que j’ai quitté ma Provence natale en France pour partir à Jyväskylä en Finlande ! Ça fait vraiment tout drôle de l’écrire, je ne me rends pas du tout compte que ça fait déjà tout ce temps ! »

Cliquez sur les images pour les voir en entier.

Comment est née ta vocation d’artiste illustratrice ? 

Comme beaucoup, je me rappelle adorer dessiner depuis toute petite. Je créais de petits livres illustrés entre les heures d’école ou durant les vacances et je commençais des tonnes d’histoires (que je ne terminais presque jamais !).
Mais c’est surtout vers mes 10 ans, en découvrant le livre « Soleil, lune, étoiles » de Jane Ray, que j’ai ressenti comme un coup de foudre et ai compris que dessiner dans des livres était un métier.
Dès ma rentrée en 6ème, à la question : « que veux-tu faire plus tard ? », je répondais alors : « écrire des livres que j’illustre ».

Quelles sont tes inspirations artistiques, tes influences ? 

Pendant très longtemps, Jane Ray a été naturellement ma principale inspiration et influence. Mais j’ai également découvert Frédéric Pillot il y a maintenant 10 ans, et il est depuis mon maître ultime !
Je pourrais aussi mentionner Cécile Hudrisier, grâce à qui j’ai exploré de nouveaux motifs dans mes illustrations.
Si l’on sort du domaine pur et dur de l’illustration, je dirais qu’une de mes plus grandes inspirations est la mythologie (grecque en particulier), ce qui ne se voit peut-être pas forcément dans mon travail mais c’est sous-jacent à chaque instant et je pense que c’est très lié au fait que la nature m’inspire beaucoup aussi.
Dans le même ordre d’idées, tout ce qui touche aux contes et légendes a une place toute particulière dans mes sources d’inspiration.

Cliquez sur les images pour les voir en entier.

Quel est ton parcours (artistique, emplois précédents) ?

Comme j’étais décidée depuis plusieurs années à faire une carrière artistique, je m’étais renseignée sur les débouchés et avais trouvé dans le graphisme une possibilité de faire de l’illustration, mais aussi de créer d’une manière qui m’étais encore inconnue. J’avais espoir aussi de trouver grâce à ça un emploi plus ou moins stable.

J’ai malgré tout commencé par une année en fac d’arts plastiques, avant de faire 3 ans en graphisme (ou plutôt « identité et communication visuelle » car apparemment « graphisme » est un gros mot haha) à l’école Axe Sud à Marseille. Je n’ai cependant pas été jusqu’à la 4ème et dernière année car mon envie profonde de faire de l’illustration était toujours prédominante et j’avais l’impression de me perdre un peu dans cette école et de ne plus avoir la liberté d’exprimer qui j’étais vraiment. On se focalisait de plus en plus sur la publicité et le web, qui ne m’attiraient pas du tout.

J’ai donc décidé de changer d’école pour Nantes, à l’école Pivaut, avec pour unique objectif de me spécialiser en illustration. Après 3 ans encore, j’ai pu cette fois terminer mon cursus, avec un projet de fin d’études.
Depuis la fin de mes études en 2013, j’ai cherché à être éditée en parallèle de trouver un travail soit dans la vente de fournitures artistiques, soit, encore mieux, en graphisme.
Cela a été presque 7 ans de galère, où j’ai quand même pu être éditée pour un album et en collaboration sur deux romans jeunesse.

Il aura fallu que je change de pays et apprenne une nouvelle langue pour pouvoir enfin trouver un emploi stable, haha ! Peut-être que l’arrière-pensée constante de trouver du travail m’a comme freinée dans l’idée d’essayer de me lancer à plein temps dans l’illustration… Mais ces années sans emploi m’ont quand même aussi permis d’explorer et de m’améliorer, de commencer de nouveaux projets et d’avoir de jolies opportunités !

 

Comment procèdes-tu pour la création d’une œuvre et quels thèmes aimes-tu explorer ? 

À partir du moment où j’ai une idée en tête, je vais toujours commencer par faire mes croquis.
Cela inclue parfois des études, quand il s’agit d’un sujet que je ne me maîtrise pas bien, mais surtout de la composition. Je cherche le bon mouvement, le bon angle et les bons éléments à mettre en place.

Il y a de ça seulement quelques années, je faisais toujours quelques croquis couleurs une fois mon visuel choisi. Mais ces derniers temps, il semble que mes ambiances colorées soient très claires dans ma tête ! Ou si elles ne le sont pas, j’ai plutôt tendance à faire des tests en digital.
Une fois la phase préparatoire terminée, je peux passer au crayonné final sur papier. Parfois cela va plus ou moins tout seul, mais la plupart du temps, j’ai besoin de scanner et agrandir mes croquis afin de les décalquer et ainsi garder le mouvement plus spontané du croquis. Je peaufine le dessin directement sur calque. Et puis dernière étape, je passe enfin à la peinture !

Depuis plusieurs années maintenant, je me suis trouvé une passion dans l’illustration animale. Aussi j’adore autant que faire se peut dessiner de nouveaux animaux (même si j’ai quelques chouchous) et essayer de leur créer un environnement harmonieux. Tout ce qui a trait aux contes et légendes va me passionner, et même si ce n’est pas (encore) quelque chose de central dans mon travail, cela m’inspire énormément.
Dans un futur très proche, j’aimerais m’attaquer à l’architecture et arriver à créer de jolis petits habitats féériques ! J’ai vraiment l’impression de n’en être qu’au début en termes d’exploration.

 

Quelles techniques utilises-tu ? 

Je travaille principalement à l’acrylique, avec laquelle j’ai eu plusieurs phases.
Lorsque je l’ai découverte, j’aimais beaucoup la travailler très épaisse, pour créer des textures en relief (comme on peut le faire avec l’huile, mais avec l’avantage que l’acrylique sèche excessivement plus vite !).
Puis, durant mon second cursus, on nous a « forcés » à travailler l’acrylique très en jus, comme de l’aquarelle. J’aimais beaucoup certains rendus que cela pouvait créer, en l’occurrence lorsque les pigments s’emprisonnaient dans les grains du papier.

J’ai mis plusieurs années avant de me défaire de cette technique et de revenir à de la semi-pâte, que j’essaie toujours de perfectionner. J’ai parfois envie aujourd’hui de peindre mes fonds en jus colorés, mais j’ai la sensation que cela ne se marie pas toujours bien avec le rendu de la semi-pâte.

À côté de ça, je me suis mise assez récemment aux crayons de couleurs, et c’est vraiment pour moi une alternative plus rapide et extrêmement relaxante lorsque j’ai besoin d’une pause dans l’acrylique. C’est en fait une suite logique de mes dessins au crayon gris (oui, je suis d’une région où on dit : « crayon gris » ou « crayon à papier » :D), qui m’ont toujours fait énormément de bien car je n’ai pas à passer des heures à créer des mélanges de peinture, ce qui est le plus épuisant pour moi. Je peux me concentrer uniquement sur les contrastes et les textures, et mon cerveau s’en retrouve apaisé.

Mais je suis très curieuse de tout et m’essaie à plein de techniques, y compris plus manuelles, telles que la feutrine ou le canevas.

Cliquez sur les images pour les voir en entier.

À quoi ressemble ton atelier ? 

Mon espace de travail est un joyeux foutoir !
J’ai la chance d’avoir une pièce entière dédiée à mon travail d’illustratrice, avec mon bureau, un placard où je stocke les fournitures dont je me sers moins souvent et mes trois étagères remplies de livres.
Sur mon bureau, j’ai pas mal d’éléments qui n’ont pas d’utilité artistique, comme de jolis timbres, de jolies boîtes d’allumettes, de jolies… bouteilles en verre vides :D. J’aime les jolies choses.

J’ai aussi un espace pour mon ordinateur, (grâce auquel je peux, entre autres, écouter ma musique en travaillant), ma planche à dessin, mes pinceaux, mes peintures et mes crayons de couleurs (et beaucoup trop de choses encore).

Comme beaucoup de créatifs, je pense, j’ai du mal à garder l’ensemble net et rangé. Il y a aussi tellement de choses qui gravitent autour de moi en permanence : mon imprimante, mes stocks de cartes postales, mes créations en feutrine, mes anciens travaux, mes calques et travaux en cours… Et un canapé rempli de mes peluches de compagnie 😀 !

Je travaille aussi petit à petit à remplir mes murs d’impressions de mes artistes préférés ou de photos qui me font du bien.
Mais même si je vis très bien le fait de travailler dans un environnement qui fourmille de mille et une choses, j’ai cependant ce petit rituel de réarranger entièrement mon bureau à la fin de chaque gros projet.

 

Comment nous sommes nous « rencontré » ? 

Je crois bien que c’est toi qui es venue me trouver en premier :).
Notre rencontre remonte à il y a un peu plus d’un an.
Nous avons d’abord échangé sur Facebook en des termes plus professionnels, puis plus tard sur Instagram de manière plus « décontractée » :D.

 

Quel est ton projet de rêve (artistique ou personnel) ? 

J’ai quelques projets artistiques qui me tiennent à cœur et que j’ai hâte de pouvoir développer mais pour l’instant, rien que je ne ressente comme « le projet d’une vie » (car c’est comme cela que j’interprète le terme « projet de rêve » ^^).

Enfin il y a quand même bien quelque chose…
Le plus grand des projets serait de pouvoir me permettre d’être illustratrice à plein temps <3.

Je sais que j’ai cherché un emploi à temps plein pendant des années, mais j’ai eu un cheminement de pensée assez complexe, où entre autres je voulais me mettre en sécurité financière pour ensuite penser à développer mon activité d’illustratrice. Mais tout ne se passe pas toujours comme prévu ! En tout cas c’est un rêve que j’espère avoir le courage de réaliser un jour.

Qu’aimes-tu faire pendant ton temps libre ? 

J’ai toujours l’impression d’être quelqu’un de très banal lorsque je parle de mes loisirs !

Je dirais que mes principales activités tournent autour du cinéma, de la musique et de la lecture, même si je lis malheureusement beaucoup moins qu’avant. J’ai régulièrement des phases obsessionnelles avec chacun de ces trois domaines :D. Même si rien ne me fait plus vibrer que l’ambiance des concerts.

J’aime sinon aller me balader avec mon chéri dans les forêts ou au bord des lacs (surtout avec le retour des beaux jours !) pour glaner tout plein de nouvelles inspirations. J’ai aussi récemment eu un regain d’intérêt pour les jeux vidéos :D.

Qu’est-ce qui te rend heureuse ?

Depuis que j’habite en Finlande, j’ai réalisé à quel point la lumière et le soleil me rendaient heureuse.
Une belle journée lumineuse me rend tout de suite plus motivée et je le ressens même dans mon corps.
C’est comme si je respirais à pleins poumons et avais les épaules plus légères.

De manière générale, il y a beaucoup de choses qui me rendent heureuse.
Me retrouver avec les personnes que j’aime semble toujours être comme un moment hors du temps, en particulier depuis que j’habite à l’étranger. Et en parlant d’étranger, même si ça peut porter à débat aujourd’hui, voyager me fait aussi énormément de bien. Pouvoir découvrir de nouveaux endroits et me balader selon mes envies m’apportent une dose d’émerveillement indescriptible. Et comme je suis curieuse de beaucoup de choses, ça me pousse très souvent à lire et en apprendre encore plus sur les endroits que je visite.

Peux-tu nous raconter un des plus beaux moments de ta vie ?

Si l’on parle d’un point de vue professionnel, un des plus beaux moments à été ma participation au festival Korttien Tarinat en 2019, qui est un festival finlandais exclusivement dédié aux cartes postales. Je m’y suis sentie si bien accueillie, j’ai pu échanger avec les autres créateurs, le personnel volontaire et les visiteurs habitués du festival.
J’ai senti que mes créations avaient réellement plu, ce qui m’a fait me sentir à ma place. Mon chéri m’avait accompagnée et j’ai adoré partager cette expérience avec lui, que nous avons poursuivie par un petit goûter bien mérité après le festival ainsi qu’une petite visite improvisée autour de la forteresse de la ville.

Si on prend la chose d’un point de vue personnel, à peu près 50% des concerts auxquels je suis allée comptent parmi les plus beaux moments de ma vie ! Pourtant j’en ai fait près d’une centaine (plus même ?). Pour beaucoup, j’en garde des souvenirs très forts, souvent partagés avec des personnes que j’aime.
Une salle de concert est un endroit où je me sens réellement vivante.

Pour suivre le travail de Justine :

Site web
Instagram et Facebook
Boutique en ligne
Blog